LE RAGLAN DES MECANOS

Cette année, il y avait des cadeaux faits main au pied du sapin. Parmi eux s’est glissé le sweat raglan Aime comme Mécano de Aime comme Marie. Un sweat d’une simplicité redoutable, dont la réalisation, coupe du tissu incluse, ne dépasse pas 1 heure.

img_4011

 Je ne suis pas une grande amatrice des patrons Aime comme Marie. Lorsque j’ai commencé à coudre, c’était une des premières marques que j’ai découvert et j’avais été très déçue par le livret d’instruction. J’avais trouvé la mise en page assez brouillonne, les schémas explicatifs peu clairs,  les indications de coupe et les conseils additionnels succincts.

Je ne fais pas partie des personnes qui trouvent que payer 17€ pour un patron est exorbitant. Je reconnais le travail qu’il y a derrière. Néanmoins, lorsque je compare les différentes marques dans les mêmes gammes de prix (Deer and Doe, Ready to Sew, Ivanne Soufflet, Orageuse, etc), je trouve que la qualité du livret d’explication de Aime comme Marie est nettement inférieure. Et c’est là que je trouve le prix un peu élevé (toujours en comparant avec d’autres marques).

Bref ! J’ai voulu tester de nouveau, maintenant que j’ai un peu plus d’expérience, et le constat est toujours le même. Rassurez-vous tout de même, le modèle étant d’une grande simplicité, les explications suffisent à s’en sortir !

img_4010J’ai entièrement assemblé le sweat à la surjeteuse. J’ai réalisé une surpiqure à la machine sur la bande d’encolure et une autre (non indiquée) au niveau de la bande de taille. J’ai réalisé les poignets, taille et encolure dans le même tissu sweat malgré une élasticité moyenne, contrairement aux indications qui préconisent du bord côte. Cela fonctionne tout de même.

img_4049

J’ai taillé une taille M en me basant sur le tableau de mensuration. Je dirai que ça taille bien, et les retouches sont faciles sur ce type de coupe.

img_4050J’ai rallongé 3 bon cm au niveau du buste. La longueur du buste sans modification correspond à une stature d’environ 1.76m.

Le patron propose d’ajouter une poche sur le devant. Je n’ai pas voulu l’ajouter car je trouve le tissu trop épais pour réaliser une poche plaquée sans avoir de surépaisseur disgracieuse.

En résumé, il s’agit d’un indispensable que l’on peut coudre pour toutes les morphologies en un minimum de temps. Le sweat raglan basique tel qu’il est proposé dans ce modèle (sans zip, ou fantaisie particulière) est souvent proposé dans des magazines comme Burda ou La Maison Victor. Etant donné la simplicité d’assemblage, les patrons de magazine (souvent moins bien expliqués) devront largement suffire!

Ce que j’ai aimé :

  • Un basique simple à réaliser et extrêmement rapide à assembler

Ce que j’ai moins aimé :

  • La qualité du livret d’instruction

Points techniques :

  • Pose d’une bande d’encolure, bandeau de taille et poignets

Matériel utilisé :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :