CHARLES

Une fois n’est pas coutume, je vous présente pour la première fois un modèle issu du magazine La Maison Victor. Je dois avouer que j’achète ce magazine tous les deux mois parce que les modèles me plaisent, mais que je n’en ai jamais cousu, à l’exception de deux modèles enfants. Question rapport qualité/prix, les magazines de couture tels que Burda ou LMV sont imbattables : entre 10 et 20 patrons pour une dizaine d’euros, ça vaut vraiment le coup. Mention spéciale pour La Maison Victor dont les pas à pas sont bien plus détaillés que les instructions expéditives de Burda et dont les planches de patrons sont relativement lisibles et imprimées sur du papier de bonne qualité (et ça à son importance !). Oui mais voilà, je déteste décalquer les patrons (je préfère largement couper et scotcher de patrons PDF) et c’est ce qui explique que j’ai très peu cousu les modèles LMV.

img_5421.jpg

Malgré cela, j’ai réalisé la chemise Charles qu’un ami m’a demandée pour son anniversaire. Le décalquage du patron a bien duré une heure, entre la recherche des pièces sur les planches, le décalquage puis découpage du papier à patron, puis la vérification des crans et des repères. La coupe du tissu a aussi pris du temps car ce modèle compte beaucoup de pièces (une bonne dizaine).

img_5414La réalisation n’est pas d’une grande simplicité (ça reste une chemise…). Elle compte plusieurs points techniques pour lesquels il vous faudra de la patience et de la rigueur, sans toutefois  être insurmontables. J’ai eu un peu de mal avec les explications du pas à pas car je n’utilise pas toujours le même vocabulaire mais les schémas sont très clairs et facilitent la compréhension.

img_5422J’ai choisi un tissu effet jean de chez Mondial Tissu, qui n’a pas toujours facilité les choses car composé en partie de synthétique donc supportant mal le fer (pas idéal pour marquer les plis). Pour apporter un peu de couleur, j’ai réalisé l’intérieur des rabats de poches poitrine, le pied de col intérieur, les parementures des ourlets ainsi que les liseré de manches dans un liberty à motifs colorés. Pour le fun, j’ai brodé sur la partie extérieure d’une manchette les initiales du futur propriétaire.

img_5416Le point le plus difficile pour moi a été la réalisation des poches poitrine. J’ai un peu manqué de précision au niveau des faufils et cela a créé des imperfections sur les bords des poches. J’ai également eu du mal sur la fente des poignets, c’est une étape sur laquelle je bloque souvent.

img_5417Le montage du col s’est bien déroulé, tous les crans coïncidant parfaitement.

J’ai taillé ce modèle en M car les mensurations indiquées dans le tableau des tailles correspondaient parfaitement à celles mesurées. Le modèle taille bien mais il n’y a pas énormément de marge.

Originalité de ce modèle, les ourlets arrondis finis par une parementure (également réalisée dans le liberty). Pour cette étape, veillez à bien prendre votre temps pour vérifier que tous les crans correspondent. S’il y a un embu trop important ou une tension trop forte lors de l’assemblage, c’est que les pièces ont été mal coupées. Cela affectera le rendu final de la chemise, il vaut mieux recouper les pièces.

img_5418.jpg

Pour résumer, Charles est une chemise casual, idéale pour les hommes qui portent peu de chemises typiques des bureaux. La présence de poches est également pratique et particulièrement appréciée par le destinataire. Pour faire plaisir à Monsieur, armez-vous de patience, soyez rigoureuses et vous obtiendrez un résultat optimal. Choisissez un tissu légèrement stretch pour encore plus de confort !

Ce que j’ai aimé :

  • Un modèle de chemise décontractée
  • Les nombreuses finitions soignées (double surpiqures décoratives, poches poitrine, etc)
  • Des explications claires lorsque l’on se familiarise avec les méthodes et vocabulaire LMV
  • Des schémas nombreux et précis qui permettent une compréhension aisée du pas-à-pas

Ce que j’ai moins aimé :

  • Le décalquage si long … mais inévitable

Points techniques :

  • Pose d’un col et pied de col
  • Réalisation d’une patte de boutonnage (et de plus de 10 boutonnières)
  • Réalisation de poches poitrines (il se s’agit pas de poches plaquées !)
  • Poches latérales prises dans les coutures et dans l’ourlet
  • Finitions des ourlets arrondis par la pose d’une parementure
  • Fente indéchirable sur le poignet
  • Pose de manchettes (et finition avec des boutonnières)

Matériel utilisé :

  • 1,7m de tissus coton/synthétique gris à 11.5€/m de chez Mondial Tissu
  • Fil contrastant (bleu marine) pour les surpiqures décoratives
  • Thermocollant fin : environ 60cm
  • 60 x 30 cm de liberty pour les éléments intérieurs contrastants (facultatif)
  • 16 boutons de 12 mm de diamètre de mon stock

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :