GIVRE

Dimanche soir, en me préparant à affronter une semaine chargée au travail, j’ai décidé qu’il me fallait une nouvelle robe. J’ai récemment fait un gros tri dans toutes mes affaires et peux donc, sans culpabiliser, affirmer qu’une robe supplémentaire compatible avec le travail n’est pas de trop.

dd634aa0-c326-4359-8f67-3f3a597c7c34

Dans l’optique de me coudre des vêtements que je porterai souvent, il me fallait respecter plusieurs critères :

  • Des manches longues car je suis frileuse et les américains ont une utilisation intensive de la climatisation
  • Un patron qui n’a pas besoin d’être repassé (ce qui garantit une utilisation nettement plus importante du vêtement, ayant une tendance à ne pas repasser souvent)
  • Une robe pas trop courte pour pouvoir être portée au bureau
  • Un décolleté peu profond (pour le bureau et pour la climatisation)

 

b3c0c8be-83fb-42cf-a4fa-f22e99a657c1

Mon choix s’est porté sur la robe Givre de Deer and Doe. Il s’agit d’un patron aux multiples options :

  • Robe ou top
  • Débardeur, manches courtes ou manches trois quarts
  • Empiècements dos et devant ou non

A l’heure ou Deer and Doe sort sa nouvelle collection, il etait bien temps de vour parler de ce modèle sorti il y a un an et demi!

a9b4d846-d208-41b3-a642-3feb6c1508df

J’aime particulièrement les empiècements qui permettent d’apporter une touche moderne. Malheureusement cela nécessite d’avoir deux tissus coordonnés avec des texture et élasticité semblables, ce que je n’ai pas réussi à trouver pour le moment (ok, j’ai peu cherché).

Pour cette première version rapide, réalisée en 2 heures montre en main, j’ai utilisé un jersey a motif de chez Joann Fabric. Il s’agit d’un tissu en rayon et polyester, ce que j’essaye normalement d’éviter car je préfère porter du coton. C’est pourtant la meilleure solution pour une robe élastique et moulante : le tissu est suffisamment épais pour ne pas être transparent. Il est élastique (plus de 50% d’élasticité) mais a une très bonne capacité à revenir en place sans se déformer. C’est un atout lorsqu’on coud une robe. Je déteste avoir le tissu qui se déforme lorsque l’on s’assoit et avoir les fesses tombantes à la fin de la journée.

066609b7-a882-41fb-96f5-c29fbcbf3411

La réalisation de la robe est ultra rapide. Il s’agit d’un modèle très simple qui ressemble énormément au Plantain, en plus moulant. Je n’ai pas utilisé les instructions mais elles sont très claires et comprennent des schémas explicatifs.

Au niveau de la taille j’ai coupé un 36 pour le haut et un 38 pour le bas, en faisant la transition entre les deux lignes un peu en dessous de la taille pour faire passer mes hanches.

Avant d’assembler les côtés, j’ai fait une petite simulation avec des épingles et je me suis rendue compte que c’était très moulant. Visiblement trop moulant pour être à l’aise toute une journée et vraiment limite pour le travail. J’ai donc réduit les marges de couture a la largeur de mon surjet au lieu du 1cm prévu dans le patron. Malgré cela, la robe est toujours assez moulante (elle a été désignée comme telle). Si vous n’aimez pas être très serrée, prévoyez de couper une taille au-dessus (même pour le haut) afin d’être un petit peu plus a l’aide. Mes mensurations pour le buste correspondent à un petit 36 et je n’ai pas de marge. Ce n’est pas inconfortable mais je ne peux pas me permettre de grossir.

5c43946e-a4cc-47d8-9195-0d51e8c2714d.jpg

L’encolure n’est pas très profonde, ce qui me convient parfaitement. Si vous avez une poitrine un peu volumineuse, je vous recommande d’agrandir un peu l’encolure de manière à ce que vous ne vous sentiez pas enfermée. Il faudra peut-être aussi couper une taille au-dessus si vous faites un 36 avec un bonnet supérieur au B.

J’ai réalisé l’empiècement sur le devant uniquement afin de mieux marquer la poitrine. Je n’ai pas fait les empiècements aux manches et au dos car je n’ai pas utilisé de tissu contrastant. A la place, j’ai simplement coupé une seule pièce en séparant les empiècements des autres pièces par 2 cm (largeur des marges de couture de chaque pièce).

Je suis satisfaite du rendu final, c’est une robe que je peux porter en toute circonstance et dans laquelle je me sens bien. Je referai ce patron pour des hauts et des versions été sans manches lorsque je trouverai des tissus jersey coordonnés.

Ce que j’ai aimé :

  • Les multiples possibilités de ce patron
  • La réalisation ultra rapide (commencée a 20h finie a 21h30, coupe du tissu incluse)
  • Les explications limpides de Deer and Doe
  • Les empiècements qui font toute la différence

Ce que j’ai moins aimé :

  • La robe est peut être un tout petit peu trop moulante pour moi, a couper une taille au-dessus pour la prochaine

Materiel utilisé:

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :